Rock n’ Roll



La terre grise et sablonneuse de la vallée est parsemée de touffes d’herbe argentées et dorées. Le vert des peupliers, le blanc des bâtiments et le rouge des toitures tranchent violemment dans cet univers fauve où les eaux laiteuses du Lago Argentino forment le Rio Leona.
À l’horizon se découpent les silhouettes bleutées de la cordillère aux sommets enneigés qui brillent sous le soleil. Quelques nuages ouateux flottent paresseusement dans l’azur pâlissant.
Le soleil se couche dans notre dos sur El Chalten et les sierras qui l’entourent. La lumière dorée, de plus en plus rasante, vient allonger les ombres de la steppe aride que nous traversons.
Sur le lac rosissent quelques icebergs bleutés tandis que s’assombrissent les collines du Sud.
Dans cette immensité plate et quasi vierge, j’écoute « Telegraph road » de Marc Knopfler et par la magie de la musique, notre Hyunday se transforme bientôt en chariot bâché.


Caballo muerto aparecio en la calle !

Un cheval mort dans la rue occupe tout l’écran de la télé. Chronica TV nous parle de Lanus, province de Santa Cruz. Les habitants témoignent parce que c’est bien de passer à la télé.
Il avait une robe pie blanche et noire. Couché sur son flanc gauche, le postérieur droit décollé du sol comme une figurine, le pauvre animal ne présente aucune trace de choc. Le cameraman le filme sous toutes les coutures. Ici comme ailleurs, les rédacteurs pissent de la ligne et les vidéastes filment même lorsqu’il ne se passe rien, c’est la loi de « l’info au quotidien ».
Comme partout, les temps changent, mais on se fait toujours chroniquer.



Il entend rien, il est sour comme un pisco

Commentaires

Anonyme a dit…
Bonjour Alfred, après quelques semaines passées à la Guadeloupe prés de mes enfants, je suis parti au Maroc faire un tour, et je prépare pour fin mars un séjour plus long avec des amis Marocains, en vue d'une éventuelle installation au Maroc !
Je viens de parcourir votre blog, un peu vite, et je suis sous le charme de toutes ces photos, et de ces moments magiques que vous nous offrez.
Si vous souhaitez un contact au Brésil, j'ai un "frère" qui y habite.
Bises à partager
olivier Bonfils (du week end d'initiation à la kinésiologie animale )

Posts les plus consultés de ce blog

Baptême landais

Savoir être gourmand et curieux

La télé de Lilou