Articles

I like to be in America

28 décembre 2010, 22h30, 1 heure de retard, 10 de décalage, nous débarquons à l’EZE. Minuit en punto nous sommes à Palermo chez Ana. Papoter, dormir, deux urgences que nous saurons honorer.
29 décembre 2010, retrouver la beauté de Buenos Aires, la parisienne que je suis se sent comme à la maison, quelque chose de familier se réveille. L’autre bout du monde n'est pas mystérieux.  Nous gourmandons et parlons à profusion à n’importe quel inconnu. Dans l’après-midi, j’appuierai mon accent français, histoire d’avoir des réponses plus lentes, de récolter des bienvenus tonitruants ; de m’habituer à l’accent chuintant, junjonant, traînant et à leur grammaire originale.  Nous sillonnerons la ville en métro, en bus, à pied avec la même frénésie que mettent les porteños lancés dans les dernières courses avant le réveillon. Un air de vacances flotte sur la capitale. Dès demain la ville se videra, direction la Pampa, Mar del Plata, el Bolson, à chacun ses préférences. Nous ferons mille plans comm…

Baptême landais

Image
Six mois, c’est un bel âge pour être baptisé !
Nous avons fait nos adieux à Toulouse le 21 juin pour venir nous installer définitivement
dans notre nouvelle vie et Antoine nous a suivis.
Depuis, la famille s’est agrandie et nous comptons désormais avec Ernest, dit Nénesse,
le coq nain et ses cinq poulettes dans le poulailler dépoussiéré, Nestor, le bélier et ses
cinq brebis dans le pré, Eisenstein dit “Eisy”, le chat dans son panier et Babou, le border
colley.


Au jardin potager, le miracle a eu lieu puisque nous avons semé, repiqué et… récolté !
Salades, tomates, aubergines, haricots, courgettes, panais, carottes, fraises, choux,
cébettes, poireaux et même quelques coucourdes du meilleur tonneau.
Un miracle on vous dit. Aux innocents les mains pleines, ça en valait la peine.
Du coup, plus rien ne s’oppose à développer la production en implantant la serre que nous
a donnée tonton.
Un verger a vu le jour, initié comme il se doit à la Sainte Catherine : un nouveau cerisier,
un figuier, …

Essai malencontreux

Image
Oups, à jouer les alchimistes en herbe sur la planète internet, j'ai dévoilé par un essai commentaire sur Google+, la naissance de l'Académie. Voilà une fiole bien vite éventée. Voilà ce que sait de jouer avec les boutons.
Donc oui, il y a naissance en cette belle année 2012.


Encore une fois tous nos vœux de Paix, d'Innocence et de belle Santé physique, mentale, émotionnelle et créative. Que 2012 soit.
Ce dévoilement prématuré m'a plongé dans un tas de réflexion sur l'usage et la philosophie d'un blog. Formidable moyen d'expression, encore démocratique, il a les défauts de ses qualités. Il permet toute expression : personnelle, professionnelle, créative Il permet tout Le meilleur comme le pire, nous sommes plongés dans un océan d'info Comment naviguer ? Quel bateau prendre, le choisir en référence ? Quel bateau diriger, comment concilier les desiderata des membres d'équipage ? Donc serons-nous un blog avec commentaire ouvert, une vitrine commerciale, les de…

Chronique toulousaine

Image
De multiples remarques nous sont parvenues, des rumeurs, des bruits coureurs : un manque de post se ferait sentir parmi notre public de lecteurs.
C'est donc le nombril ronronnant que cent fois sur le clavier nous arrêtons de remettre à plus tard notre ouvrage. Il faut dire que c'est la saison des nouvelles…
Si nous choisissons de nous en tenir à la chronologie, les événements se sont déroulés dans cet ordre :
Nous avons finalement fait la moue à la maison d'Amou
- voir un post précédent - dont le propriétaire avait semble-t-il du mal à se séparer ; 5000 malheureux Euros de trop nous ont décidés à abandonner la Belle sur son mamelon mais à quelque chose malheur est toujours bon et les atermoiements du papy nous ont conduits à découvrir notre futur nid.





C'est ainsi que le 12 décembre nous avons acheté une maison à Louer (40380) - notez le "L" majuscule. Plus proche de Dax, plus proche de l'océan, plus typiquement Landaise, plus prête à nous accueillir et a…

La télé de Lilou

Image
Si vous prenez 20 mn pour écouter l'interview d'Ana Signoret par Lilou Macé, regardez l'écran au moment du générique jusqu'à son point final.

Merci à celui qui m'a envoyé ce lien.
J'ai passé un bout d'après-midi avec la télé de Lilou et ma foi j'irais bien au Mexique, à Hawaï…
ou vers une rencontre en France afin de faire swinguer l'ambiance béret baguette avec elle et tous les autres co-créateurs qui nous entourent…

http://www.youtube.com/embed/M1qnh4XFVlY
http://www.youtube.com/watch?v=Xfa6YOUFNkM
http://wn.com/lateledelilou
Et vous, que diriez-vous après :
Le dimanche balançait entre torpeur et…

(Post dédié à Lucile M et à la Lilou de Brigitte)

Savoir être gourmand et curieux

Image
Que le vert dure ;-)
ok pas terrible mais c'est tout ce qui me vient...
Pour meubler le temps de "la patience" : idées lecture = 
Au-delà des pyramides de D. Kennedy (pocket)
Le retour du voyage en orient de B. Etienne et S. Masaaki (EntreLacs)
La chorale des maîtres bouchers de L. Erdrich (Terre d'Amérique / A Michel)
+ série diffusée sur la BBC : Downton Abbey
... le tout, doigts croisés...
Enjoy :-) 
Marraine Céline


Il était temps de mettre en lumière Marraine Céline qui a hautement remporté le prix Fémina du Commentaire 9moisoff. 
Pour l'instant nous n'arrivons pas à mettre en lumière vos commentaires qui restent cachés au bas du post mais nous aimerions que ça change. Bientôt, nous trouverons le sésame qui permet de les afficher.






Histoire de vocabulaire


Alors que nous rentrions d'un we aveyronnais, la radio martelait un drôle de mot. Pas 1 fois, non, 5 ou 6, le temps de joindre Saint-Martial au viaduc du Viaur puis de dépasser le radar de Fabrègues. En caressant …

Porter sa voix

Image
Après laboratoires et pharmacies, ma boite à nouvelles virtuelles s'emplit d'infos plus ou moins alarmantes, édifiantes, confiantes, défiantes… complétez la liste des adjectifs en évitant fiente et cliente ;-)
J'en buzze une (agoravox) car on ne se refait pas, un boulot correct côté média  (j'ai pas dit objectif !), ça se souligne.
C'est fou comme je me sens jeune ce matin à manipuler un vocabulaire dit moderne. Et vous comment ça va ?