Articles

Affichage des articles du juin, 2011

Iguazù, seconde partie

Image
À l’hostel nous prenons nos habitudes, les empanadas d’en face sont délicieuses, le temps s’est stabilisé au beau et la petite fraîcheur automnale nous offre des nuits réparatrices après les moiteurs tropicales. Mon herpès bizarroïde s’est complètement résorbé, y’a pas je suis une fille des climats tempérés même si le régime chaud-froid instillé par Sophie m’a laissé un goût d’y revenez pas. 




En ce jeudi matin, sans avoir à passer une frontière nous voici devant le parque national del Iguazù où une liste tarifaire nous fait grincer. Le gringo paie plus que tout le monde puis vient le tarif mercasur puis argentin puis régional puis local et à chaque fois tu multiplies presque par 2. Nous acceptons de payer plus mais là ça frise le racisme, nous trouvons ça carrément injuste. Nous commentons l’injustice dans la queue et rapidement sans vraiment y réfléchir nous estimons qu’en nous fondant sur le fait qu’Alfred passe pour un local dans n’importe quel pays d’Amérique latine, il va se prése…

Wanda et ses sirènes

Image
Nous nous sentons parfaitement légitimes d’emprunter à Bashung (paix à son âme) les paroles de Gaby. En effet, Wanda est le nom de la mine à quasi ciel ouvert que nous avons visitée le surlendemain et ses sirènes, les alarmes successives qui nous prévenaient d’une explosion imminente.

Wanda comme le prénom de cette princesse polonaise qui s’était entichée des améthystes violettes arrachées à cette terre rouge. Comme on la comprend. Une princesse telle une sirène échouée dans ce lieu perdu où quelques jésuites avaient tenté d’incarner une utopique démocratie de Dieu. Elle s’ennuyait la pôvrette, elle était belle… les femmes et ne parlons pas des princesses, étaient rares dans le coin à la fin du XIXème, il lui fut donc facile de se faire couvrir de jolies pierres.

Nous prenons le bus régulier qui mène vers Posada et demandons l’arrêt aux mines de Wanda. En fait, il y a un paquet de mines dans le coin, juste avant celle de Wanda, il y a celle de santa Catalina. La plupart sont privées et b…

Nous et les petits oiseaux

Image
Après les chutes, nous sommes allés visiter un parc à oiseaux. Frustrés de ne pouvoir les observer que de loin et furtivement, nous avons sacrifié à la visite du centre de détention pour emplumés.
Le truc sympa, c'est qu'on pouvait entrer dans les volières, étrange expérience.
Post dédié à Véronique Z