dernières cartouches


Merci à nos 5 derniers commentateurs. Ils nous ont permis de vérifier les adages : “Frappe et on t’ouvrira” et “Il suffit de demander”. 


Donc hier soir milonga à Villa Crespo dans un club deportivo. Une milonga est un bal dédié au tango précédé par une leçon de … tango. Le tout se déroule dans des salles plus ou moins vastes où la piste entourée de tables permet d’apprécier les danseurs. Maria-Paula et Juan étaient nos guides et nous voilà comme deux gamins en train d’écouter pieusement un prof qui nous inonde de mots précautionneux sur l’art de poser son pied, de sentir le mouvement de son partenaire, de tenir sa tête etc, etc, résultat c’est l’embrouille mais c’était sympa. 


Dimanche dernier nous étions dans un bal cubain avec leçon de salsa en entrée et ma foi, même si ça tricotait sec, côté passe et repasse sous mon bras, balance à gauche, à droite, c’était moins sérieux. Mais nous apprécions à sa juste valeur la leçon du tango présentée comme métaphore (cruelle) du couple. Alfred ondule comme un chameau (le truc pas recommandé au tango) et moi souple en bas à et raide en haut (pas plus recommandé) ! 


Quand le bal commence, nous arrêtons nos essais saisis par la qualité des danseurs. Nous ne sommes pas dans une milonga de débutants. les couples ont environ la trentaine, ils dansent, habillés normal, jeans, tee-shirts et gentiment débraillés sauf les filles qui chaussent des escarpins aux talons vertigineux. Ils glissent sur la piste, improvisent, chacun dans son style et s’il est certain que tous dansent le tango, aucun ne le fait de la même manière. L’alchimie se fait à deux et se transforme quand les couples se défont et se reforment avec d’autres partenaires. L’écoute et la communion sont au centre de la danse et si l’un vient à manquer, tout s’effondre.


C’était beau et un peu décourageant ! Une belle soirée qui nous a amenés tard dans la nuit et qui nous a laissés flottants ce matin où nous avions rendez-vous avec l’équipage Air-France qui nous ramènera au pays vendredi. La tête dans le sac, nous partageons café et conversation facilitée par la langue commune. Même si ça ne garantit pas une meilleure compréhension, ça en donne l’illusion et surtout c’est hyper confortable.
Par contre pas de photo en rapport, notre batterie étant vide.

Commentaires

Jacques a dit…
Triste de vous savoir sur la fin de cette aventure ... mais tellement content de vous savoir de retour parmi nous ... Bizz
Céline a dit…
!Hola!
Que dire ? Enfin je suis inscrite au lien auto et voilà vous êtes sur le départ... Au moins je serai prête pour le prochain périple ;-) En tous cas, ce fut un bol d'air de vous imaginez ici ou là sur la planète tout au long de ces mois... passés si vite... incredible... sans oublier de vous remercier pour le partage des sensations, ça c'était précieux ! Bien à vous et à bientôt, on espère... Amicalement. Céline

Posts les plus consultés de ce blog

Baptême landais

Savoir être gourmand et curieux

La télé de Lilou