Retour gagnant


Longtemps que plus rien écrit…
L’ étonnante impression d’être rentrés de 15 jours de congés. Troublant.
Le quotidien que nous avions laissé ici tente de nous happer, de nous reprendre dans ses (in)confortables filets. Nous avons observé comment les habitudes sont vite réveillées par les environnements familiers et nous tentons de résister au chant de ces Sirènes. Surtout ne pas replonger, continuer à surfer sous peine de s’engluer.
Heureusement, c’est le mois d’août, le mois des vacances, du farniente collectif ; la pression est un peu relâchée et nous pouvons prendre du temps pour notre atterrissage. Et puis les souvenirs sont là, les images remontent, les anecdotes font des bulles. Pas question de les laisser dépérir, elles nous donnent leur force, nous rappellent d’autres réalités, d’autres cieux, d’autres sourires.
Neuf mois, le temps de la gestation d’un inconnu qui va voir le jour.
Aujourd’hui, nous vivons les contractions d’un accouchement préparé depuis longtemps. Notre nouvelle vie semble pointer sa tête dans un monde nouveau, dans un nouveau berceau, une vieille ferme chalossaise où continuer notre voyage sur un rythme assagi, plus près de la nature.
Nous voulons notre bout d’horizon, nos moutons, nos saisons et nos salaisons mais chutt… ne l’effrayons pas, demandons aux anges de veiller sur cette naissance et d’éloigner les esprits chagrins, chatouilleurs de peurs et pétrificateurs.



Commentaires

Yves a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Yves a dit…
ouf ! ... au dixième mois du 9 mois off, l'encre coule encore. Merci.

Posts les plus consultés de ce blog

Baptême landais

Savoir être gourmand et curieux

La télé de Lilou