Bienvenue aux visiteurs de ce blog


Petit rappel, la lecture d'un blog se fait à l'envers, facile, non !
Nous sommes toujours friands de commentaires, n'hésitez pas…
Merci de participer à la diffusion de ce blog.
Catherine & Alfred

mardi 4 janvier 2011

Les trois mamelles thaïs


Hévéas, palmiers à huile et touristes

Latex
 Ce pays semble l’objet de trois invasions massives. Si les touristes, bien sûr, ont investi les plages et les parcs nationaux, l’intérieur est devenu le territoire partagé des hévéas et des palmiers à huile.

Des pans entiers de jungle ont été sacrifiés pour faire place à d’imposants palmiers sombres et rugueux, à l’ombre peu avenante. Ces mêmes arbres occupent des milliers d’hectares autour de Kuala Lumpur et, vus d’avion, donnent aux collines l’allure de crânes verts et crépus.


Premier plan bébé hévéa,
second vieux palmiers à huile

Les hévéas sont quant à eux des arbres frêles et tristes, saignés aux quatre veines, au point qu’ils paraissent avoir du mal à pousser droit.
Leur allure malingre dénote au milieu des essences indigènes foisonnantes et pleines de vie.
Palmiers, touristes et hévéas ; or jaune de l’huile, or vert des dollars et or blanc du latex sont, semble-t-il, les trois mamelles de la Thaïlande du Sud que nous traversons. Avec un même potentiel de destruction du biotope.

Aucun commentaire: